Le prix du titre d’émission le plus racoleur est décerné à M6, pour «La Rue des Allocs»

Réaction d’Hubert de Jenlis, 1er Vice-président du Conseil départemental de la Somme, suite à la diffusion du premier volet de l’émission “Rue des Allocs”, sur M6.


M6 a diffusé hier soir les deux premiers épisodes de son programme « La Rue des Allocs », censé montrer la vie quotidienne dans un quartier particulièrement touché par le chômage, le quartier Saint-Leu à Amiens. La chaîne annonçait « des tranches de vie à la fois touchantes, parfois drôles, quelques fois crues, toujours sans fard. »

« L’émission n’évite pas les clichés et les caricatures »

Sans surprise, l’émission n’évite pas les clichés et les caricatures, notamment concernant l’alcool. On peut s’interroger, également, sur son format, qui fait de la pauvreté un sujet de divertissement. Enfin, nous pouvons légitimement nous inquiéter de l’impact du programme sur l’image de notre ville, qui ne méritait pas une si mauvaise publicité après la perte de son statut de capitale régionale. Je note, à ce sujet, que le producteur de l’émission justifie le choix d’Amiens par des raisons esthétiques : les petites maisons de Saint-Leu sont plus agréables à filmer que des barres d’immeubles.

« Je n’ai pas de problème sur le fait qu’on montre la pauvreté à la télévision »

Je n’ai pas de problème sur le fait qu’on montre la pauvreté à la télévision. Au contraire, c’est une réalité que nous devons, tous, citoyens, responsables politiques, prendre en compte. Plus de la moitié du budget du Conseil départemental de la Somme est consacré aux solidarités et à l’insertion. Je m’attèle au sujet quotidiennement, comme les élus de la ville d’Amiens.

« Durant les trois heures d’émission, j’ai vu peu de « profiteurs ». J’ai vu de la solidarité, beaucoup d’humour, des gens qui luttent au quotidien et qui veulent s’en sortir. »

Ce qui me choque le plus, au final, c’est le titre de l’émission. Faisant référence à la version britannique du programme, Benefits street (qui a défrayé la chronique outre-manche), il est racoleur et démagogue. Durant les trois heures d’émission, j’ai vu peu de « profiteurs ». J’ai vu de la solidarité, beaucoup d’humour, des gens qui luttent au quotidien et qui veulent s’en sortir. Sans aucun doute, nous pouvons décerner à M6 la palme du plus mauvais titre d’émission de télévision.

« La ville d’Amiens est belle, ses habitants sont magnifiques ! »

Je suis profondément attristé que la course à l’audimat conduise à stigmatiser toute une frange de la population ainsi qu’une ville entière. J’exprime toute ma sympathie aux habitants du quartier Saint-Leu. Notre ville est belle. Ses habitants sont magnifiques. À nous maintenant de le faire savoir au pays tout entier !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *